Les nouvelles technologies au secours des déficients visuels


Corse Matin du 15 juin 2018 par Isabelle Volpajola


Les nouvelles technologies au secours des déficients visuels
Des dictaphones MP3. Des machines à lire. Des téléphones, ordinateurs, tablettes, imprimantes et logiciels spécifiques. Des GPS, des blocs-notes en braille. Des cannes. Des montres et réveils vocaux. Des lunettes connectées. Autant d'avancées technologiques visant à simplifier la vie des non-voyants, de ceux qui souffrent de déficiences visuelles et au delà des personnes âgées. A l'initiative des bénévoles de l'association LUCI, qui oeuvre depuis plusieurs années au service des malvoyants, des outils basse vision ont été présentés mercredi soir dans la maison du temps libre de Travu.
 
Pour l'occasion, Jean Marie Philippe, autoentrepreneur, spécialisé dans le conseil et la vente de ce type de matériel et lui même non-voyant, avait fait le déplacement depuis la région marseillaise. Et il n'était pas venu tout seul puisqu'une délégation de déficients visuels du sud de la France, conduite par Jacques Mariani, originaire d'Aghjone, a également été accueillie par l'équipe de Luci. "Nous avons souhaité organiser des expositions de matériel basse vision sur trois sites, Bastia, Folelli et Travu" souligne Gisèle Salvatorini, présidente de l'association."L'objectif est celui qui prime dans toutes nos actions, à savoir faciliter le quotidien des déficients visuels et les sortir de l'isolement dans lequel beaucoup se trouvent".

De la synthèse vocale au GPS

Le stand improvisé de Jean-Marie Philippe a été littéralement pris d'assaut. Il faut dire que l'autoentrepreneur en connaît un rayon sur une vaste gamme d'outils qu'il a lui-même testés. Et qu'il est prêt à délivrer ses précieux conseils : "La technologie est en constante évolution. Des appareils informatiques à synthèse vocale offrent aujourd'hui aux non voyants ou malvoyants la possibilité d'entendre ce que les autres voient à l'écran" résume-t-il. "Des informations qui peuvent également ressortir en braille. La Voxy TV ou la Voxy Web leur permettent de suivre des programmes ou d'accéder à internet depuis leur télévision, leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone". La technologie va même beaucoup plus loin avec le système Sherpa. Un simple boîtier vissé sur une canne ou sur le collier d'un chien permet, via une oreillette bluetooth, de savoir où l'on se trouve et de se diriger dans l'espace grâce à la fonction GPS. "Souvent, les déficients visuels achètent du matériel et sont un peu perdus au moment de les utiliser. Avec Jean-Marie, ils bénéficient d'un accompagnement et d'un suivi", conclut Gisèle Salvatorini.
 







resa.jpg resa.jpg resa.jpg