L'étang de Palo



Un site Ramsar

L'étang de Palo
Ce site a été désigné comme site Ramsar, zone humide d'importance internationale, le 15 septembre 2008. Cette lagune naturelle bien préservée d'une superficie de 212 hectares est reliée par intermittence à la mer grâce à un étroit chenal  semi-naturel ouvert, ce qui assure une bonne régulation des nutriments et évite l'eutrophication du milieu. Avec ses plages de sable et sa végétation environnante, elle est la quatrième plus grande lagune de l'île. 

Un Ecosystème à préserver

L'étang de Palo
L'etang de Palo héberge des populations importantes d'oiseaux migrateurs et sédentaires.
Cette lagune présente également un écosystème important à haute valeur écologique, faunistique et floristique. On y trouve des espèces végétales rares, comme la Kosteletzkya à cing fruits (Kosteletkya pentacarpos), et cinq espèces protégées de chauve-souris, dont la Barbatelle d’Europe (Barbastella barbastellus),  le Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersii), le Murin de Capaccini (Myotis capaccinii) et le Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus). Le site joue un rôle hydrologique important : il recharge la nappe, ralentit les flux vers la mer et réduit, ainsi, l'érosion. L’agriculture et l’aquaculture sont les principales activités menées à proximité.

La poutargue, le caviar de la Méditerranée

Extrait du journal de 13h de TF1 du 27 septembre 2011

Sur l'étang de Palo, de mi-août à mi-octobre, Julien pêche un des trésors de la gastronomie insulaire les mulets pour prélever ses oeufs, la poutargue.


A voir







resa.jpg resa.jpg resa.jpg