Deux sages-femmes pour faire reculer le désert médical


Corse-Matin du 27 mai 2017 par Jm Colombani


Le nouveau centre médical, face au "bloc" à Travu, accueille depuis cet hiver deux sages-femmes. Marie Liesse De Wailly et Justine Patel ont beau ne pas se connaître de longue date, leur complicité saute aux yeux.
"J'ai connu Justine à la Maternité de Portivechju quand j'étais enceinte de mon premier enfant en octobre dernier", raconte Marie-Liesse, expliquant ainsi la relation de confiance qui s'est vite installée entre les deux femmes.
Deux semaines plus tard, Justine installait son cabinet à Travu. Trois mois plus tard, Marie-Liesse la rejoignait. L'entente entre les deux femmes est telle que pour permettre à Marie-Liesse, qui réside à Ajaccio, d'exercer dans le Fiumorbu, Justine offre à sa collègue le gîte et le couvert à son propre domicile familial.
Elles travaillent ensemble mais plus en complémentarité. Justine étant sage-femme et échographiste diplômée - elle est notamment membre du réseau périnatal Paca-Corse-Monaco donnant certification pour réaliser le dépistage de la trisomie 21 -, elle est habilitée à réaliser la totalité des échographies de la grossesse physiologique. "S'il n'y a pas de pathologie particulière, on peut assurer le suivi dans son intégralité", assure-t-elle.
Un réseau de pointe qui permet à la jeune femme d'être au fait des progrès de la médecine dans son domaine de prédilection. Le dépistage prénatal non invasif fait partie de ces avancées en cours d'étude. Il permet avec une simple prise de sang de déterminer le caryotype de l'enfant à naître sans pratiquer une amniocentèse. Quant à Justine, son quotidien consiste à préparer les futures mamans à l'accouchement, réaliser les monitorings, et assurer les consultations de suivies post-naissance et les consultations d'urgence.
"Nous travaillons de façon parfaitement complémentaire. De fait, je suis plus sur la route et elle plus au cabinet", confirme Justine.

Répondre aux besoins de santé

Cette double installation a été rendue possible par l'action de la municipalité de Ventiseri qui, en plus d'aménager les locaux, a financé l'achat de l'appareil d'échographie. Des conditions qui ont permis d'accueillir les deux sages-femmes ainsi qu'un médecin gynécologue, le docteur Pierre Tary, pour résorber le désert médical dans la spécialité sur la côte orientale. Jusque là, les futurs parents devaient en effet consulter sur Bastia ou Portivechju.
Des trajets répétés et de plus en plus pénibles au fil de la grossesse pour la future maman, qui pourront désormais être évités ou limités.
Un gain en confort et en tranquillité pour les patientes qui trouveront, avec Justine et Marie-Liesse, une écoute bienveillante et un suivi professionnel tout au long de leur grossesse.
 







resa.jpg resa.jpg resa.jpg